Il a fallu peu de temps aux industriels du numérique pour nous permettre de nous connecter en permanence, depuis presque partout, au monde entier. Des tous premiers téléphones mobiles commercialisés sur le marché dédié aux particuliers jusqu’aux derniers smartphones ultra-perfectionnés sortis, il y a pourtant plusieurs générations d’évolutions technologiques, qui ont été mises en œuvre en moins d’un vingtaine d’années. Désormais nous sommes habitués à ces appareils intelligents et nous sommes de plus en plus demandeurs de nouvelles fonctionnalités, de nouvelles possibilités.

Des objets connectés à foison

Nos téléphones portables, dont nous ne pouvons aujourd’hui plus nous passer, nous offrent déjà de nombreuses opportunités : on peut à la fois téléphoner à ses proches, faire ses achats, envoyer images et vidéos à ses amis, consulter et gérer ses comptes bancaires, commander un billet d’avion ou un taxi pour la soirée… Tout cela est très courant. Mais là où les évolutions se font de plus en plus et de manière extrêmement rapide, c’est en ce qui concerne l’internet des objets, c’est-à-dire tous ces appareils qui peuvent être munis de cartes SIM M2M et être ainsi reliés à des serveurs de données, ou plus simplement à nos smartphones et tablettes.

La smart city, rêve ou réalité ?

Les technologies numériques nous offrent déjà aujourd’hui tellement de possibilités, entre la télémédecine, qui a le vent en poupe, ou encore la domotique, dont on ne compte plus les évolutions. Mais désormais ce sont des projets de plus grande ampleur qui s’offrent à nous et le plus majestueux d’entre eux est la smart city, c’est-à-dire la ville connectée. Profiter d’une connexion internet partout, réduire les embouteillages, améliorer tant la sécurité des personnes que la propreté des lieux, informer en permanence les usagers des transports en commun de façon plus précise, mais aussi faire communiquer nos véhicules avec les infrastructures de nos villes… Ce sont de nouveaux modes de vie qui sont en jeu.