À force de bidouiller dans le code et d’installer des plugins, votre site web peut rapidement ressembler à une usine à gaz. Extrêmement sollicité, aussi bien par la lourdeur de votre base de données que par les nombreuses tâches en arrière-plan, votre serveur peut finir par ne plus fonctionner correctement. Pour y remédier, voici comment bien gérer votre site internet sous WordPress

N’installez que les plugins utiles

Nul besoin que votre site web ressemble à un sapin de Noël avec 15.000 plugins installés. Pour faire tourner votre site internet, une dizaine, voire une quinzaine de plugins suffira très largement. 

Sélectionnez les plus performants de leur catégorie, paramétrez-les intelligemment et offrez la possibilité à votre serveur de souffler un bon coup. Si votre site est lent, n’hésitez pas à désinstaller les plugins qui ne vous servent à rien.

Évitez de manipuler le code à l’aveugle

Un site web mal codé ou dont le code source de WordPress a été aveuglement bidouillé peut être source de lenteur et de conflits entre les tâches. Si vous n’avez aucune connaissance en programmation, évitez par-dessus tout de suivre des tutoriels sur internet pour les tester sur votre site. Pour vos tests, deux possibilités s’offrent à vous. Soit vous montez un serveur local sous Xampp soit vous pensez à souscrire à un petit hébergement web pour réaliser vos essais. 

Pensez à optimiser votre site internet de fond en comble

Pour rendre rapide votre site internet, pensez à installer des plugins pour la mise en cache. Ces derniers accéléreront le temps de chargement de vos pages (scripts, images, menus, etc.). W3 Total Cache, WP Super Cache ou encore WP Rocket le font très bien.

Au passage, prenez le temps de compresser toutes vos images avant de les uploader. Tinypng, Compressor.io, Imagecompressor.com (Optimizilla) ou encore ezGIF, sont d’excellents outils pour compresser vos images en ligne. 

Même si le choix d’un hébergement de qualité est important, n’oubliez surtout pas de traquer tous vos liens morts. En plus de nuire à votre référencement naturel, ces derniers génèrent des connexions inutiles sur votre serveur. Google Search Console, Linktiger.com ou encore W3C Link Checker sont des alliés sûrs pour trouver tous vos liens cassés.