Protéger ses données personnelles : 9 moyens simples de les préserver en sécurité

Vous pensez peut-être que vos informations personnelles sont privées, mais vous seriez surpris de voir combien d’entre elles se retrouvent sur l’internet. Il suffit de faire une recherche sur Pipl, une base de données de recherche de personnes, pour découvrir les informations qui s’y trouvent. Votre nom, vos comptes de médias sociaux et peut-être même le nom, l’adresse et le numéro de téléphone de vos parents ont probablement été trouvés au cours de la recherche.

Pipl n’est pas une sorte de base de données cachée de hackers. Il s’agit simplement d’une base de données d’informations Web publiques sur les individus, que les entreprises et les publicitaires sont désireux d’obtenir. C’est vrai : ce type de collecte de données est parfaitement légal, et une grande partie de ces données provient d’informations que vous publiez en ligne.

Il existe des mesures que vous pouvez prendre pour préserver la confidentialité de vos données privées, que vous soyez préoccupé par l’usurpation d’identité ou que vous n’appréciez tout simplement pas l’idée que d’autres puissent surveiller vos moindres faits et gestes.

1. Cryptez tout avec un mot de passe

Vous ne pensez peut-être pas qu’il est important de protéger par mot de passe votre ordinateur personnel, mais vous devriez protéger tous vos appareils numériques. Cela inclut vos ordinateurs portables, tablettes, téléphones cellulaires et tout autre appareil qui stocke des informations personnelles. Un appareil perdu ou volé qui n’est pas protégé par un mot de passe est une source d’informations personnelles pour quiconque le récupère, ce qui peut conduire à un vol d’identité, voire pire.

Les mêmes conseils s’appliquent aux comptes en ligne. Comme la plupart d’entre eux nécessitent un mot de passe pour démarrer, il est difficile de créer des mots de passe sûrs. Assurez-vous que votre mot de passe est solide en suivant nos conseils sur les mots de passe. N’utilisez pas le même mot de passe pour plusieurs sites, car un seul compte piraté pourrait entraîner la compromission de tous vos comptes. Utilisez un gestionnaire de mots de passe pour vous aider à vous souvenir de tous ces mots de passe.

Pour tout site qui le permet, activez l’authentification à deux facteurs, qui sécurise votre compte même si un pirate obtient votre mot de passe. Et qu’en est-il de ces questions de sécurité qui sont censées vous aider à retrouver un mot de passe ou un nom d’utilisateur oublié ? Elles ne sont pas particulièrement sûres car les pirates peuvent facilement découvrir certaines d’entre elles. Nous vous proposons plutôt d’inventer des réponses et de les stocker dans votre gestionnaire de mots de passe.

Pour tout ce qui est lié à votre réseau local, changez les mots de passe par défaut. Comme votre routeur peut permettre à un pirate d’accéder totalement à votre réseau, il s’agit de l’élément le plus important à protéger. Les autres appareils connectés, tels que les babyphones, ne doivent pas être négligés.

2. Assurez-vous que votre machine est exempte de virus

La vie privée numérique est intimement liée à la sécurité numérique. Les pirates peuvent non seulement fouiller dans vos données personnelles pour voler votre identité si votre ordinateur est infecté par un virus ou un logiciel malveillant, mais ils peuvent aussi verrouiller vos fichiers et exiger une rançon pour les déverrouiller. Quelle est la solution ? Utilisez une application antivirus pour vous protéger des virus, et assurez-vous que tous vos autres logiciels sont à jour pour éviter les failles de sécurité. Ceci est vrai non seulement pour votre PC mais aussi pour vos appareils mobiles.

Assurez-vous que votre système d’exploitation dispose des mises à jour de sécurité les plus récentes. Nous vous recommandons d’utiliser les options de mise à jour automatique pour faciliter le déroulement de la procédure.

3. Assurez-vous que votre navigateur est sécurisé

Vous vous connectez au monde numérique par le biais de votre navigateur et, si vous n’êtes pas prudent, vous risquez de laisser des traces derrière vous lorsque vous surfez sur le net. Il existe des méthodes pour garder secret votre historique de navigation, qu’il s’agisse des sites Web et des annonceurs qui vous surveillent ou d’un pirate informatique qui fouine dans vos affaires.

Désactiver les cookies tiers est la première étape pour empêcher les spécialistes du marketing d’accéder à votre navigateur. Les annonceurs utilisent les cookies pour savoir où vous êtes allé et personnaliser les publicités qu’ils vous affichent.

Vous pouvez même désactiver JavaScript si vous souhaitez aller plus loin. Cela empêche les spécialistes du marketing (ou les pirates) de vous suivre d’une autre manière, mais cela peut rendre certains sites Web inaccessibles.

Lorsque vous fermez la fenêtre en mode de navigation privée, vos cookies, votre historique de navigation et d’autres données temporaires sont supprimés.

4. Changez votre moteur de recherche

La plupart des moteurs de recherche gardent des traces de ce que vous recherchez afin de pouvoir vous proposer des publicités adaptées à vos préférences. DuckDuckGo est le moteur de recherche qu’il vous faut si vous ne voulez pas que votre historique de recherche soit exploité pour vous vendre des produits. Vous pouvez effectuer des recherches sans que personne ne regarde par-dessus votre épaule, car le site ne surveille aucune de vos informations personnelles.

Changez votre mot de passe concept de système de sécurité de protection de la politique de confidentialité Photo gratuit

5. Faites attention à ce que vous publiez sur les médias sociaux

Vous avez peut-être l’impression de discuter avec vos amis les plus proches sur les médias sociaux, mais il s’agit peut-être d’une conversation que le monde entier peut voir. Si vous partagez suffisamment d’informations sur les médias sociaux, d’autres personnes peuvent savoir où vous êtes et ce que vous faites.

Le verrouillage de vos comptes de médias sociaux est la première ligne de défense. Ne partagez pas vos informations personnelles à n’importe qui, uniquement avec ceux en qui vous avez totalement confiance. Vos compte sur les réseaux sociaux sont soit entièrement ouvert au public, soit limité à ceux que vous avez demandé de vous suivre : privilégiez les comptes privés.

Vous ne voulez pas que votre compte soit verrouillé en privé ? Alors choisissez ce que vous partagez. Les informations personnelles susceptibles d’être utilisées pour vous identifier ou vous localiser doivent être traitées avec prudence. Pour éviter d’être facilement identifiable ou de donner à quelqu’un suffisamment d’informations personnelles pour usurper votre identité, ne remplissez pas tout votre profil. Envisagez de réduire la quantité d’informations que vous fournissez. Est-il vraiment nécessaire de vous enregistrer dans toutes les entreprises que vous visitez pour qu’on puisse vous suivre à la trace ? Peut-être pas.

6. Déterminez pourquoi les autres ont besoin de vos connaissances.

Demandez-vous si vous avez vraiment besoin de donner des informations personnelles chaque fois qu’on vous les demande, que ce soit en personne, par téléphone ou en ligne. Lorsque des informations comme votre adresse électronique et votre code postal ne sont utilisées qu’à des fins de marketing, vous pouvez vous attendre à ce que vos boîtes mail débordent de spam.

Ne donnez jamais plus d’informations que nécessaire pour protéger votre vie privée. Cela est particulièrement vrai pour des informations personnelles aussi sensibles que votre numéro de sécurité sociale – même s’il ne s’agit que des quatre derniers chiffres. Méfiez-vous également des e-mails provenant de banque, des impôts ou encore de la sécurité sociale qui sont souvent usurpés. Aucuns de ces partenaires sociales ne doit vous demander des informations personnelles ou bancaires par e-mail, ni même de cliquer sur un lien. En général, ils vous invite à vous rendre sur votre espace personnel sécurisé.

7. Méfiez-vous des escrocs.

Méfiez-vous des sites web, des appels téléphoniques et des courriels qui tentent de dérober vos données personnelles. Les escrocs et hackers sont de plus en plus habiles à imiter des entreprises réputées, alors soyez prudent. Les escrocs vous amènent souvent à donner vos informations personnelles en vous menaçant de graves répercussions si vous ne le faites pas. Un escroc peut dire, par exemple, que vous faites l’objet d’un contrôle de l’IRS ou que votre ordinateur est atteint d’une infection dangereuse à laquelle il peut remédier si vous lui communiquez vos informations personnelles.

Ces méthodes de pression peuvent vous inciter à fournir un grand nombre d‘informations personnelles, mais ne vous laissez pas tromper. Les appels non sollicités d’entreprises légitimes demandant vos données de sécurité sociale ou votre mot de passe d’ordinateur ne sont pas courants. Si vous recevez un appel ou un email de ce type qui vous semble authentique, contactez la société qu’il est censé représenter. Au lieu d’utiliser l’URL ou le numéro de téléphone fourni par la personne qui vous a contacté, contactez directement la société en utilisant les informations trouvées sur le site Web de l’entreprise. Si le problème est réel, l’organisation le validera et vous aidera à le résoudre tout en assurant la sécurité de vos informations personnelles.

8. N’utilisez que des logiciels dans lesquels vous avez confiance.

Assurez-vous que vous installez un nouveau logiciel provenant d’une source fiable, que ce soit sur votre téléphone ou votre PC. Assurez-vous que vous téléchargez des logiciels provenant d’un développeur et d’une source dignes de confiance.

Vous n’avez aucune idée de ce que fait votre programme si vous ne savez pas d’où il vient, ce qui signifie que vous n’avez aucune idée de la destination de vos données.

 

 

9. Ne vous connectez qu’à des réseaux Wi-Fi sécurisés.

Bien sûr, il est agréable d’utiliser le Wi-Fi gratuit, mais vous ne savez jamais qui surveille votre trafic Internet. Si vous utilisez un réseau Wi-Fi public, n’envoyez pas d’informations personnelles par ce biais. Vous pouvez naviguer sur votre site Web préféré, mais si vous devez vous connecter à un compte, prenez des précautions supplémentaires. Pour crypter toutes les données que vous transférez, utilisez un service VPN.