Les bonnes pratiques à suivre pour créer un site Google friendly

La digitalisation est désormais un passage obligé pour les entreprises et marques en quête de visibilité. Ce processus implique entre autres, la création d’un site Internet à partir duquel les professionnels peuvent interagir avec leurs clients et prospects. Toutefois, l’efficacité de ce moyen de communication dépend de la conformité de sa conception avec les exigences édictées dans les guidelines de Google. Pour les PME et TPE qui désirent se doter d’une telle plateforme, voici justement les paramètres à considérer afin de réussir la création d’un site Web bien référencé sur Google.

Solliciter un créateur expérimenté de sites Internet

Essayer de concevoir soi-même son site Internet est l’une des plus grandes erreurs à éviter absolument. Cette tendance s’explique par la disponibilité sur la toile d’une pléthore d’applications permettant la conception gratuite de pages amateurs. En outre, l’appréhension des prix supposés élevés – pratiqués par les professionnels du domaine – en est également l’une des raisons. Or, certains experts proposent la création de sites internet à partir de 29 € par mois. Il s’agit d’une tarification à la limite dérisoire, vu la qualité des prestations attendues. En effet, un tel cabinet saura vous aider à mettre en place une vitrine selon les normes requises par Google, le plus grand moteur de recherche au monde. Celles-ci se déclinent justement autour des leviers suivants.

  Promouvoir les artistes autoproduits sur Aldam Talent

Optimiser la vitesse de chargement des pages

Les Googlebots sont sensibles à la qualité de l’expérience que vous réservez à vos visiteurs. Ils en tiennent donc compte pour établir un classement des PME du même secteur d’activités sur les SERPs. Dans ce cadre, vous devez alors miser sur une bonne vitesse de chargement de vos pages. À ce titre, sachez que les pages d’un site SEO friendly s’affichent au bout de 3 secondes au maximum. Au-delà de ce délai, vous serez pénalisé par Google.

Prioriser le Responsive Web Design

Les habitudes des internautes sont très évolutives. Désormais, la majorité d’entre eux sont des mobinautes (ils naviguent à partir des terminaux mobiles tels que les smartphones et les tablettes). La PME ne doit justement pas perdre de vue cette réalité. Par conséquent, elle doit veiller à la conception d’un site Internet responsive. Autrement dit, la plateforme doit pouvoir s’adapter automatiquement à la taille de l’écran du visiteur et offrir les mêmes fonctionnalités, quel que soit le poste de navigation de l’utilisateur.

Tabler sur la fiabilité du site Web

Faut-il encore le rappeler, Google ne recommande que les sites Internet fiables. Le géant américain est davantage exigeant à ce sujet pour les sites d’e-commerce, puisqu’ils collectent les données personnelles des visiteurs. En outre, des transactions financières y sont généralement possibles. L’objectif est donc de protéger les utilisateurs d’éventuels détournements d’informations sur l’identité et les coordonnées bancaires des internautes. Ainsi, pour que votre domaine soit idéalement positionné dans les moteurs de recherche, vous devez opter pour le protocole de cryptage HTTPS. Cette technologie vous permettra d’arborer fièrement la bannière « site sécurisé ».

  Optiweb et Euronews : quelle est la relation ?

Soigner la structure du site Internet

Pour bien référencer votre domaine, les robots d’indexation de Google ont besoin de comprendre sa structure. Ainsi, vous devez travailler le maillage interne des pages de façon à les rendre compréhensibles par les Googlebots. De même, vous devez réduire la profondeur de vos pages, si vous désirez qu’elles soient toutes référencées sur les moteurs de recherches. L’idéal est que votre page la plus profonde soit accessible avec 4 clics au maximum à partir de la page d’accueil.

Adopter des mots clés pertinents

La visibilité de votre site vitrine dépend également du choix des mots clés sur lesquels il est référencé. Si le site Web de votre PME vient d’être créé, il est plus judicieux de le positionner sur des expressions dites de « longue traîne » (au moins 3 mots) qui sont plus spécifiques, car celles qualifiées de « clés de tête » sont réputées très concurrentielles et donc déjà exploitées par les plus grandes marques.

Prévoir une page de blog

Enfin, si vous désirez attirer Google, il faudra vous imposer comme l’une des références de votre secteur. Dans cette perspective, vous devez prévoir un blog sur lequel diffuser régulièrement du contenu se déclinant autour d’une thématique proche de votre spécialité.

  La transformation numérique des entreprises : comment la technologie a permis de réinventer les entreprises d’informatique ?